Saumur Agglopropreté est une société publique locale créée en 2013 sous l'impulsion de la Ville de Saumur et la Communauté d’Agglomération Saumur Loire Développement (CASLD). Saumur Agglopropreté est présidée par Jean-Marcel Supiot, Vice-Président en charge des déchets à la CASLD, et dirigée par Aurélie Kaminski.

 

Compétences et missions

Saumur Agglopropreté est l’opérateur de la Communauté d’Agglomération Saumur Val de Loire pour la gestion des déchets. Conformément au Contrat d’Obligation de Service Public (COSP) convenu pour la période 2014-2018, Saumur Agglopropreté intervient sur 25 communes du territoire, la ville de Saumur et les cantons de Saumur Sud et Montreuil-Bellay, ce qui représente 52 399 habitants.

Saumur Agglopropreté est chargée de :

  • la collecte des déchets résiduels et recyclables en porte-à-porte et aux points d’apport volontaire,
  • la gestion des déchèteries de Bellevue à Saint-Lambert-des-Levées, du Clos Bonnet à Saumur et de Champs Liveau à Montreuil-Bellay,
  • l’exploitation du quai de transfert des déchets situé à Saint-Lambert-des-Levées,
  • la facturation de la redevance spéciale pour l’enlèvement des déchets résiduels et recyclables issus d’activités professionnelles,
  • la sensibilisation de la population à la réduction des déchets et au tri sélectif,
  • l'étude de mesures d'amélioration du service.

Par ailleurs, elle assure pour la Ville de Saumur diverses missions de collecte, valorisation et traitement des déchets produits par les services municipaux ou abandonnés sur la voie publique.

Elle s’occupe aussi de la collecte des corbeilles situées dans les zones d’activité de Saumur Val de Loire, ainsi que du balayage des zones situées à Saumur.

 

Qu'est-ce qu'une société publique locale (SPL) ?

Les SPL sont des sociétés anonymes créées et entièrement détenues par au moins deux collectivités locales.

Elles permettent aux élus de piloter un large panel de missions d’intérêt général dans des conditions optimales de rapidité, de contrôle et de sécurité juridique. Ainsi, elles sont compétentes pour réaliser des opérations d'aménagement et de construction ou pour exploiter des services publics à caractère industriel ou commercial ainsi que toute autre activité d'intérêt général. Cependant, elles ne peuvent travailler que pour leurs actionnaires publics et sur leurs seuls territoires.

Considérées comme des opérateurs internes à la collectivité, les SPL n'ont pas à être mises en concurrence par leurs actionnaires publics. Elles se doivent en revanche de mettre en concurrence leurs prestataires.

Dans une SPL, les collectivités locales sont les seuls maîtres à bord. Elles détiennent la totalité du capital et des sièges au conseil d’administration, lequel nomme et révoque le directeur général. Par ailleurs, les élus administrateurs doivent exercer sur la SPL un contrôle analogue à celui qu’ils exercent sur les services de leurs collectivités. Une telle maîtrise est pour les collectivités locales l’assurance que les SPL intégreront pleinement leurs orientations stratégiques et politiques.

 

> En savoir plus : www.lesepl.fr